Les Deux Journées ou Le Porteur d'eau

Cherubini

le 23/08/2013

par Alfred Caron

Fritz Wunderlich (le Comte Armand), Hildegard Hillebrecht (Constance), Marcel Cordes (Mikeli), Robert Hoyem (Anton), Christa Lipmann (Marceline). Südfunk Chor und Sinfonieorchestre, dir. Hans Müller-Kray (live 1962).
CD Archipel ARPCD 0639. Distr. DOM.

Dès les premières mesures de la splendide ouverture au ton si dramatique, l'influence que ce Porteur d'eau exerça sur le Fidelio de Beethoven est évidente. Au-delà, la distribution vocale des rôles, la construction des dix numéros – essentiellement des ensembles, du trio au quintette avec chœur – qui forment la partition un peu écourtée ici, leur tonalité et leur inspiration clament cette parenté. Créé en 1800, l'opéra porte la marque des années révolutionnaires : un couple d'aristocrates persécutés par le Pouvoir est sauvé par des gens du Peuple. Malgré la transposition à l'époque de Mazarin, les contemporains ne pouvaient s'y tromper. Cet enregistrement, en allemand et sans dialogues, est célèbre à cause de la présence de Fritz Wunderlich mais, autour de lui, n'était Hildegard Hillebrecht en coquetterie avec la justesse, la distribution ne démérite pas et réserve même quelques bonnes surprises dont la moindre n'est pas la direction la direction fluide et très idiomatique de Hans Müller-Kray. Un apport très intéressant à la connaissance du compositeur.

A.C.