La Bohème

Puccini

le 27/06/2017

par Chantal Cazaux

Olesya Golovneva (Mimì), Joachim Bäckstöm (Rodolfo), Vladislav Sulimsky (Marcello), Maria Fontosh (Musetta), Daniel Hällström (Schaunard), Miklós Sebestyén (Colline), Magnus Loftsson (Benoît), Bengt Krantz (Alcindoro), Orchestre et Chœur de l'Opéra de Malmö, dir. Christian Badea, mise en scène : Orpha Phelan (Malmö, 18 mai 2014).

DVD Naxos 2.110385. Synopsis et notice en anglais. Distr. Outhere.

La vidéographie de La Bohème est pléthorique. Faut-il décidément tout publier ? Ici, la mise en scène de l'Irlandaise Orpha Phelan croque une « bohème » contemporaine bien vue (un squat, un ordi pour nouvel outil du poète, un matelas posé au sol pour la mort de Mimì : toute une jeunesse qui se bat, survit puis s'étiole dans la précarité), et dirige plutôt finement de jeunes interprètes convaincus et crédibles. Mais tout cela ne peut faire oublier une interprétation vocale qui distord parfois le tempo à force de pathos, au prix de fréquents décalages avec la fosse - où Christian Badea élargit lui aussi la pâte, quand ce n'est pas la prise de son qui gonfle les contrebasses -, un chant honnête mais manquant de soleil (Rodolfo), de juvénilité (Mimì) ou de charme (Musetta, très criarde). On a entendu mille fois mieux ailleurs, et l'on a vu aussi « moderne » - et dans de meilleures conditions (la réalisation peine avec le décor en échafaudage et l'obscurité généralisée). Au moins l'Opéra de Malmö a-t-il la curiosité de ne pas se contenter de néo- ou sous-Zeffirelli pour faire vivre en scène une Bohème du XXIe siècle.

C.C.