Date de parution : 06/2015
N° revue : 287
Qualité pdf : Haute définition
Nombre pdf : 1
ISBN : 978-2-84385-322-7
Nombre de pages : 164

Peter Sellars. Opéra et mise en scène

Sommaire

À la rencontre de Peter Sellars

Points de repères
Chantal Cazaux : Repères biographiques
Chantal Cazaux : Grand entretien avec Peter Sellars

Jalons
35 ans de mises en scène en 20 titres-clés

Mahagonny-Songspiel (New York 1989)
Giulio Cesare (Purchase 1985)
Nixon in China (1987 / 2011)
La Trilogie Da Ponte (Purchase 1989)
La Mort de Klinghoffer (Bruxelles 1991)
Saint François d'Assise (Salzbourg 1992)
Pelléas et Mélisande (Amsterdam 1993)
Oedipus Rex / Symphonie... (1994)
Mathis le peintre (Londres 1995)
Theodora (Glyndebourne 1996)
The Rake's Progress (Paris 1996)
Le Grand Macabre (Salzbourg 1997)
Le Pavillon aux pivoines (1998)
L'Histoire du soldat (Los Angeles 1999)
L'Amour de loin (Salzbourg 2000)
Tristan et Isolde (Paris 2005)
Adriana Mater (Paris 2006)
Passions de J.-S. Bach (2010 / 2014)
Iolanta / Perséphone (Madrid 2012)
The Indian Queen (Perm / Madrid 2013)

 
Témoignages
Craig Smith
John Adams
George Tsypin
Kent Nagano
Dawn Upshaw
Ariel Goldenberg
Kaija Saariaho
Bill Viola
Sir Simon Rattle
Bernard Foccroulle

Peter Sellars : Tous ces chemins qui mènent à Tristan...


Regards sur l'œuvre
Louis Bilodeau : Opéra et responsabilité sociale
Christian Merlin : Le réalisme de Peter Sellars
Alain Perroux : Faire feu théâtral de tout bois musical
Maria M. Delgado : L'Europe en question. Entretien avec P. Sellars

Chantal Cazaux : Vidéographie
Chantal Cazaux : Bibliographie

Peter Sellars à l'affiche 1971-2015

 

Sélection CD, DVD et Livres

 

 

Points de repères

Peter Sellars est-il l'« enfant terrible » des années 80 ? un artiste engagé ? un mystique new age ? Nous avons eu envie de dépasser ces clichés. De comprendre comment l'homme se vit citoyen du monde - infiniment curieux de chacun, des cultures et des philosophies qu'il rencontre, interroge et apprend à connaître -, et comment son travail de metteur en scène se nourrit de ce questionnement permanent.

Lire les Repères biographiques (p. 4)
et les trois entretiens avec Peter Sellars (p. 14, 100 et 138)



Trente-cinq ans de carrière déjà, sans compter les dizaines de productions montées dans sa jeunesse : l'« éternel adolescent » - encore un cliché ! - a bel et bien bâti une œuvre. Les contrastes apparents entre les images « choc » de ses débuts et le dépouillement de ses récentes réalisations, entre la critique politique et la quête spirituelle, en sont-ils vraiment ? Là encore, il faut creuser pour révéler la continuité sous-jacente, la cohérence intime de ce long chemin menant de Don Giovanni en 1980 à la prochaine création de Kaija Saariaho prévue en 2016. Nous avons retenu 20 titres-clés.

 
Lire les analyses de productions (p. 28-121), les études de Louis Bilodeau (p. 122),
de Christian Merlin (p. 128) et d'Alain Perroux (p. 134),
ainsi que la rubrique Sellars à l'affiche (p. 144)



Tous ceux qui l'ont rencontré en parlent avec émotion : la chaleur humaine de Peter Sellars, son attention à ses partenaires et interprètes, son engagement total dans une production, sont d'une singulière intensité. Chefs d'orchestres et artiste lyrique, décorateur et vidéaste, compositeurs et directeurs de théâtre témoignent.

 

Craig Smith (p. 32), John Adams (p. 41), George Tsypin (p. 54), Kent Nagano (p. 62),
Dawn Upshaw (p. 70), Ariel Goldenberg (p. 81), Kaija Saariaho (p. 91),
Bill Viola (p. 98), Sir Simon Rattle (p. 111) et Bernard Foccroulle (p. 115

Du même compositeur ou dans la même série