Trésors de la musique classique. Partitions manuscrites. XVIIe-XXIe siècle

Mathias Auclair (dir.)

le 20/11/2018

par Chantal Cazaux

Paris, BnF éditions/Textuel, 2018, 271 p., 55 €


Signalons ce beau livre potentiel pour les mélomanes songeant à leurs cadeaux de Noël, volume de poids et de taille – adaptée à son sujet – qui présente 34 manuscrits musicaux issus des collections de la Bibliothèque nationale. Du Te Deum de Marc Antoine Charpentier aux Douze Notations pour piano de Pierre Boulez se succèdent les graphies (soignées ou brouillonnes, épurées ou chantournées), les effectifs (piano, chœur, orchestre), les genres (musique de chambre, sacrée, opéra), les usages (notamment l’ordre de présentation des pupitres) et bien sûr les époques. Chaque extrait de manuscrit fait l’objet d’une présentation soignée de son compositeur et de l’œuvre considérée, agrémentée d’une iconographie historique originale et passionnante, parfois inattendue. On peut néanmoins regretter que le parti pris n’ait pas été plus radical : les férus d’histoire musicale se contenteront difficilement des textes, infaillibles mais somme toute assez brefs, quand les curieux de manuscrits musicaux se demanderont pourquoi « seule » une centaine de pages (sur plus de 270) est consacrée à leur reproduction – regret avivé en fait par l’immense intérêt visuel, musicologique et même sensible de chaque extrait... Une publication bien sûr à saluer, qui permet d’approcher un matériau rare et le contextualise selon un impeccable travail éditorial.

Chantal Cazaux