Français  Anglais
Facebook

Recherche rapide par titre ou compositeur

La revue

Couverture The Rake's Progress

• Parution : 28/03/2017
• 142 pages
• ISBN 978-2-84385-320-3
•Version PDF : Haute définition
• 1 fichier PDF

The Rake's Progress

Stravinsky, Igor

N°145

 

 

Sommaire de l'édition 2017


Points de repères

Pierre Michot : Argument

 

Henry Barraud : Introduction et Guide d'écoute

Wystan Hugh Auden et Chester Kallman : Livret original en anglais

Isabelle Bour : Nouvelle traduction française
 

Pierre Michot : De la peinture à l'opéra

Frédéric Ogée : Hogarth ou la voie anglaise

Jean-Michel Brèque : Une parabole désenchantée

Chronologie : Igor Stravlnsky 1882-1971

Igor Stravlnsky : « Je ne demande qu'un peu de justice »

Jean-François Labie : Une réflexion morale

Angelo Cantonl : Un opéra mozartien"

 

Chantal Cazaux : Bibliographie (mise à jour mars 2017)

Didier Van Moere : Discographie comparée (mise à jour mars 2017)

Pierre Flinois : Vidéographie (mise à jour mars 2017)


L'oeuvre à l'affiche

The Rake's progress à travers le monde 1945-2017

 

 

Sommaire The Rake's Progress

 

Points de repères

 

Aventures et mésaventures d'un libertin


Inspiré par la série des huit tableaux du peintre anglais Hogarth, The Rake's Progress raconte l'histoire d'un jeune homme assez veule qui touche un important héritage, le gaspille joyeusement aux cartes et avec les filles, échappe de justesse à la prison et termine dans un asile d'aliénés où sa fidèle fiancée lui rend visite dans l'espoir d'atténuer ses souffrances. Le second rôle est confié à un personnage démoniaque qui, tel un Méphistophélès au petit pied, va guider le libertin selon ses petits intérêts.

Lire l'argument (p. 8) ainsi que les études de Pierre Michot (p. 86),
Frédéric Ogée (p. 92), Jean-Michel Brèque (p. 99) et Jean-François Labie (p. 114)



Du côté de chez Mozart...


Depuis sa très mondaine création à Venise, en 1951, cette (im)morale Carrière d'un libertin (ou d'un roué, ou d'un débauché) divise la critique musicale et suscite les passions les plus extrêmes. Au cœur du débat se trouve la prétendue imitation par Stravinsky du Mozart de Don Juan ou de Così, ou plus généralement de l'opéra du xviiie siècle. Pourtant la seule chose sûre et audible est que l'opéra se découpe en numéros avec récitatifs, arias, cavatines et ensembles, ce qui permet à Stravinsky de faire progresser son action musicalement et dramatiquement de façon souple et... conventionnelle.

Lire l'étude d'Angelo Cantoni, p. 120



... et du côté de chez Stravinsky


Il faut rappeler ici une déclaration de Stravinsky dans sa Poétique musicale (1939-40) : « Plus l'art est contrôlé, limité, travaillé, et plus il est libre ». Même s'il convient de lire les propos de Stravinsky avec circonspection (comme le conseille André Boucourechliev dans sa monographie consacrée au compositeur), cette confidence éclaire bien notre débat. Plus les personnages du Rake's Progress paraissent imiter ou pasticher Mozart, plus ils semblent manipulés et manœuvrés par cette machine musicale propre à Stravinsky, aux dessins répétitifs et au rythme fixe. Son œil intelligent mais froid ne laisse aux voix que peu de liberté de mouvement. Peut-on être plus radicalement à l'opposé de Mozart ?

Lire le témoignage d'Igor Stravinsky, p. 112



La parole à la partition


Pour voir plus clairement dans ce débat esthétique, nous avons demandé à Henry Barraud de commenter et d'analyser cette célèbre partition. Compositeur et musicologue reconnu, auteur d'une mémorable série d'émissions sur le Rake's Progress pour France Culture, Henry Barraud a eu l'occasion de s'entretenir avec Stravinsky à Hollywood, à l'époque de l'écriture de l'œuvre. Il en ressort une intéressante analyse du traditionnel terme « néo-classique » si peu précis et qui, de surcroît, colle mal au tempérament de Stravinsky, que Barraud qualifie de « classique pur et simple qui ne se prend jamais pour le sujet de son œuvre ».
Lire le Commentaire musical et littéraire d'Henry Barraud, p. 12-85


La Carrière d'un opéra


Magistrale synthèse de tous les styles, The Rake's Progress constitue la deuxième tentative de Stravinsky (après Mavra en 1922) dans le domaine de l'opéra. Sa carrière scénique fut extrêmement dense et marquée par plusieurs productions de qualité, dont celle d'Ingmar Bergmann à Stockholm en 1961 (que Stravinsky a particulièrement aimée), celle de John Cox et David Hockney à Glyndebourne en 1975 ou plus récemment celle de Robert Lepage à Bruxelles en 2007 - entre autres ! Une douzaine de versions intégrales audio et cinq captations vidéo disponibles témoignent, à l'heure de cette édition mise à jour, de son ancrage au répertoire.

Lire la Discographie de Didier van Moere, p. 126
et la Vidéographie de Pierre Flinois, p. 132
ainsi que l'Œuvre à l'affiche, p. 136 

 

Les autres œuvres du même compositeur

Oedipus Rex + Le Rossignol

Oedipus Rex + Le Rossignol

Stravinsky, Igor

174

En savoir plus

Paiement sécurisé



L'Avant-Scène Opéra

15, rue Tiquetonne
B.P. 6244
75062 Paris
Cedex 02


Tél : 01 42 33 51 51
(+33) 1 42 33 51 51
Fax : 01 42 33 80 91
(+33) 1 42 33 80 91


VOS COMMANDES

 

Les commandes passées avant 12 heures sont expédiées le jour même. Livraison en 2-3 jours en France metropolitaine

 

Vente sur place :

15 rue Tiquetonne 75002 Paris

9h-13h - 14h-18h

vendredi 9h-12h



SPECIAL ETUDIANTS

 

25 % de réduction accordée aux étudiants: merci de s'enregistrer sur le site et de nous adresser la copie de votre carte d'étudiant par mail à contact@asopera.fr pour obtenir un code promo personnel.



NOUS LIRE EN PDF

Vous pouvez lire notre revue, et l'imprimer, grâce aux fichiers PDF (et ePub pour certains titres)  téléchargeables après payement. La qualité d'affichage (haute ou moyenne) de ces fichiers est indiquée et varie selon la date d'édition de la revue. Ils sont destinés à un usage personnel, privé et gratuit.