Français  Anglais
Facebook

Recherche rapide par titre ou compositeur

La revue

Couverture La Chauve-souris

• Parution : 01/12/2000
• 168 pages
• ISBN 2-84385-036-3
•Version PDF : Haute définition
• 1 fichier PDF

La Chauve-souris

Strauss, Johann

N°49

 

SOMMAIRE

Points de repère
Christian Merlin : Argument

Carl Haffner, Richard Genée : Livret intégral
Françoise Ferlan : Traduction française
Alain Patrick Olivier : Commentaire musical et littéraire


Jean-Claude Yon : La genèse de la Chauve-Souris, une pièce entre Vienne et Paris
Jacques Rouchouse : Johann Strauss, une vie d’artiste au sang viennois
Pierre Enckell : 1874: la Vienne de François-Joseph, de Rothschild et d’Élisabeth
Jean-Claude Yon : L’art de Max Reinhardt à Pigalle

Nikolaus Harnoncourt : Retour à Johann Strauss
Christa Ludwig : Orlofsky pour s’amuser
Rita Streich : Adèle à Vienne avec Karajan

Christian Merlin : Discographie comparée
Christian Merlin : Vidéographie

Elisabetta Soldini : L'œuvre à l'affiche
À Vienne et à Salzbourg
À Paris
À travers le monde (1983-2000)
D. Hausfater, A. P. Olivier : Bibliographie

 

 

 

Sommaire La Chauve-souris


Les données de la farce.
Le Dr Falke a concocté une machination à l'intention de son ami Eisenstein : il l'invite à un bal masqué chez le riche Prince Orlofsky où se trouvent aussi sa femme et sa soubrette. Ce sera sa vengeance pour un mauvais tour qui l'obligea un jour de traverser toute la ville dans un déguisement de chauve-souris. Le jeu de dupe se terminera dans une prison délirante ! Et les fêtards ivres du deuxième acte résument la situation par cette maxime typiquement viennoise : « Heureux celui qui oublie ce qu'on ne peut plus changer... »

Lire l'argument complet, page 6

 

Apocalypse joyeuse. La Chauve-Souris agit comme un hymne à la vie viennoise et résume ce qu'il y a de beau, d'agréable et de gai dans Vienne. Mais cette façade de divertissement, d'insouciance et de plaisir, cette accumulation frénétique de danses souriantes, cette obsession permanente du charme et de la séduction dissimulent une horreur du « vide », une lutte contre l'ennui et une satire sociale évidente.

Lire le commentaire musical et littéraire d'Alain Patrick Olivier, pages 8 à 110

 

L'origine française. La plupart des grandes opérettes viennoises ont pour source des textes de Sardou, Halévy, Barbier et Carré. La Chauve-Souris n'échappe pas à cette règle, puisque son livret s'inspire très largement d'une pièce de Ludovic Halévy et Henri Meilhac Le Réveillon, créée au Théâtre du Palais-Royal le 10 septembre 1872. Ce lien originel avec la France explique en outre le rapport ambigu que Paris a longtemps entretenu avec le chef-d'œuvre de Johann Strauss.

Lire l'étude Jean-Claude Yon, page 112

 

On connaît très mal Johann Strauss, et une certaine confusion règne dans les esprits entre les œuvres du père, du fils, des frères, et même d'Oscar Straus, qui n'a aucun lien de parenté avec l'illustre dynastie. Et peu de gens savent que c'est Johann Strauss fils qui donna en première audition à Vienne des extraits de Tristan et Isolde.

Lire l'étude biographique de Jacques Rouchouse, page 120

 

Vienne en 1874. En ces années-là, Vienne connaît une remarquable expansion. Les Habsbourg sont appuyés par la dynastie des Rothschild, qui a fondé en 1855 une grande banque qui draine les capitaux et permet l'essor des affaires. Comme le moment de l'Exposition universelle approche, on construit dans la fièvre d'immenses hôtels, on ouvre des cafés, des restaurants, des parcs de loisir, on commande de nouveaux wagons de chemin de fer...

Lire l'étude de Pierre Enckell, page 126

 

Discographie. Johann Strauss bâtit un univers sonore d'une subtilité très savante, où la liberté improvisatrice le dispute à la finesse de l'élaboration. Un peu trop d'un ingrédient et la recette est ratée : trop de raideur tue la danse, trop d'effets tuent le naturel, trop de cordes et la mélodie devient sirupeuse, trop de cuivres et le rythme devient vulgaire. On peut certes en dire autant de l'exécution de toute musique, mais la souples­se ondoyante du tempo danubien est peut-être ce qui peut le moins s'enseigner dans les académies.

Lire la discographie et la vidéographie de Christian Merlin, page 136


Paiement sécurisé



L'Avant-Scène Opéra

15, rue Tiquetonne
B.P. 6244
75062 Paris
Cedex 02


Tél : 01 42 33 51 51
(+33) 1 42 33 51 51
Fax : 01 42 33 80 91
(+33) 1 42 33 80 91


VOS COMMANDES

 

Les commandes passées avant 12 heures sont expédiées le jour même. Livraison en 2-3 jours en France metropolitaine.

 

Vente sur place : 15 rue Tiquetonne 75002 Paris

9h-13h — 14h-18h vendredi 9h-12h



SPECIAL ETUDIANTS

 

25 % de réduction accordée aux étudiants: merci de s'enregistrer sur le site et de nous adresser la copie de votre carte d'étudiant par mail à contact@asopera.fr pour obtenir un code promo personnel.



NOUS LIRE EN PDF

Vous pouvez lire notre revue, et l'imprimer, grâce aux fichiers PDF (et ePub pour certains titres)  téléchargeables après payement. La qualité d'affichage (haute ou moyenne) de ces fichiers est indiquée et varie selon la date d'édition de la revue. Ils sont destinés à un usage personnel, privé et gratuit.