Nos promotions sur plus de 100 titres. Voir ici.
Français  Anglais
Facebook

Recherche rapide par titre ou compositeur

La revue

Couverture Alceste

• Parution : 12/05/2010
• 152 pages
• ISBN 978-2-84385-275-6
•Version PDF : Haute définition
• 1 fichier PDF

Acheter 25 €  12.5 €

Alceste

Gluck, Christoph Willibald

N°256

 

Édition réalisée sous la direction de Michel Noiray

Au sommaire

Points de repère (lire ci-dessous)
Michel Noiray : Argument


Michel Noiray : Introduction et Guide d’écoute
Du Roullet d’après Calzabigi : Livret intégral, version française
Ranieri Calzabigi : Airs, ensembles et chœurs propres à la version italienne

Michel Noiray : Les deux versions d’Alceste
Les principales sources des livrets

Regards sur l’œuvre
• Jean-Michel Brèque : Les avatars d’une légende purement grecque
• Calzabigi et Gluck : Lettres et manifestes
• Michel Noiray : Provocation esthétique et plaisir des larmes
• Jean-Philippe Grosperrin : La terreur et le rite
• Caroline Bouju : Rosalie Levasseur, la créatrice d’Alceste à Paris
• Joël-Marie Fauquet : Alceste recréée : une leçon de composition dramatique de Berlioz

Ecouter et voir
• Gérard Condé
 : Discographie
• Denis Morrier : Vidéographie
• ElisabettaSoldini
 : L’œuvre à l’affiche

• M. Noiray /E.Soldini
 : Bibliographie

Sélection CD, DVD  et Livres
par Louis Bilodeau, Jean Cabourg, Alfred Caron, Chantal Cazaux, Gérard Condé, Pierre Flinois,  Jean-Charles Hoffelé, Timothée Picard, Olivier Rouvière et Didier van Moere



Sommaire Alceste


Points de repère

Alceste, du début à la fin de l’opéra, est sous les yeux du spectateur, le cœur mis à nu. Son mari Admète, pour lequel elle sacrifie sa vie, est voué à une révolte sans issue. Il en résulte une œuvre sombre et sans concession, où s’expriment le deuil collectif, l’amour conjugal, l’amour maternel, la peur ou la sérénité devant la mort.

Lire le Guide d’écoute, pages 8 à 61

Alceste existe en deux versions, en italien (Vienne, 1767) et en français (Paris, 1776). La présentation retenue dans ce numéro, qui donne la préséance au livret français, ne découle pas d’un jugement de valeur mais d’une considération pratique, car c’est la version française que l’on donne le plus souvent.
Voir les tableaux comparatifs, page 62

Les livrets de Calzabigi et de Du Roullet doivent leur originalité à la tension entre le mythe grec et la sensibilité des Lumières. La tragédie d’Euripide et le livret de Quinault pour Lully fournissent des repères pour comprendre un opéra résolument moderne.
Lire l’article de Jean-Michel Brèque, page 66

Œuvre anticonformiste, Alceste s’est retrouvée en profonde consonance avec son époque. Les auteurs ont laissé de nombreux témoignages de leur réflexion et de leur engagement dans la réussite scénique de leur opéra. Les spectateurs, eux, ont beaucoup pleuré.
Lire l’article de Michel Noiray, page 84

La représentation du surnaturel, source du sentiment de terreur, est renouvelée chez Gluck par l’invention de nouveaux effets orchestraux et vocaux. La démarche sacrificielle, l’inspiration antique et les connotations religieuses du chœur donnent à Alceste le caractère d’un rite.
Lire l’article de Jean-Philippe Grosperrin, page 94

La première Alceste viennoise apprit son rôle sous le contrôle sévère des auteurs. À Paris, Gluck forma Rosalie Levasseur, qu’on présente comme « laide, sèche, mais folâtre, et ayant du talent ».
Lire l’article de Caroline Bouju, page 100

Alceste a été reprise à l’Opéra en 1861, après avoir été régulièrement représentée jusqu’en 1826. Berlioz est à l’origine de cette renaissance, en conjonction avec Pauline Viardot. Il laissa aussi une analyse d’Alceste qui est un modèle du genre.
Lire l’article de Joël-Marie Fauquet, page 104

Interpréter Alceste ne se limite pas au choix d’une grande chanteuse. Le rôle d’Admète requiert un ténor de tessiture aiguë. La partition est exceptionnellement riche en indications d’exécution, d’un dosage délicat dans une grande salle. À quand une Alceste qui pleure et qui crie de douleur, un Admète qui se démène comme un possédé ?
Lire la discographie de Gérard Condé et la vidéographie de Denis Morrier,
pages 112 et 122

 

Les autres œuvres du même compositeur

Orphée

Orphée

Gluck, Christoph Willibald

192

En savoir plus
Iphigénie en Tauride

Iphigénie en Tauride

Gluck, Christoph Willibald

62

En savoir plus

Paiement sécurisé



L'Avant-Scène Opéra

15, rue Tiquetonne
B.P. 6244
75062 Paris
Cedex 02


Tél : 01 42 33 51 51
(+33) 1 42 33 51 51
Fax : 01 42 33 80 91
(+33) 1 42 33 80 91


VOS COMMANDES

 

 

Les commandes passées avant 12 heures sont expédiées le jour même. Livraison en 2-3 jours en France metropolitaine.

 

Vente sur place :

15 rue Tiquetonne

75002 Paris

9h-13h - 14h-18h

Vendredi 9h-12h

 



SPECIAL ETUDIANTS

 

25 % de réduction accordée aux étudiants: merci de s'enregistrer sur le site et de nous adresser la copie de votre carte d'étudiant par mail à contact@asopera.fr pour obtenir un code promo personnel.



NOUS LIRE EN PDF

Vous pouvez lire notre revue, et l'imprimer, grâce aux fichiers PDF (et ePub pour certains titres)  téléchargeables après payement. La qualité d'affichage (haute ou moyenne) de ces fichiers est indiquée et varie selon la date d'édition de la revue. Ils sont destinés à un usage personnel, privé et gratuit.