Français  Anglais
Facebook

Recherche rapide par titre ou compositeur

En direct de

Nos critiques ont vu :


Nocturnes,
le 16/11/2016 - Paris, Amphithéâtre de la Cité de la musique-Philharmonie
Chantal Cazaux



Récital de Rupert Charlesworth (ténor) et Edwige Herchenroder (piano)

 

Chaque année, la direction artistique du Festival d’Aix-en-Provence distingue de jeunes artistes de l’Académie du Festival, destinés à être soutenus par HSBC France : ce sont les « lauréats HSBC ».

L’annonce des lauréats 2016 (la soprano Ying Fang, la mezzo-soprano Léa Desandre, le baryton Guillaume Andrieux, le baryton-basse Evan Hughes, le quatuor Arod et le pianiste Florian Caroubi, à retrouver en ligne sur YouTube) est l’occasion du lancement de la tournée 2016-2017 permettant d’entendre ou de réentendre plusieurs de leurs prédécesseurs.

Premier concert de la série (déployée en France et à l’étranger), le récital donné ce 16 novembre à la Cité de la musique-Philharmonie de Paris par Rupert Charlesworth et Edwige Herchenroder, lauréats 2011 et 2013. Le public parisien peut ainsi découvrir un programme créé au Festival d’Aix-en-Provence 2014 et dont l’enregistrement chez Zig-Zag Territoires a été couronné du Prix Georg Solti 2016 (récompensant le début d’une carrière discographique) de l’Académie du disque lyrique. Programme remarquablement conçu, qui fait voyager l’auditeur dans l’espace et le temps en partant du lied allemand du premier romantisme, en passant par la mélodie française du tournant du siècle et en s’achevant avec des songs anglaises entrées dans la modernité – quel plaisir de découvrir les pièces peu connues ici d’Ivor Gurney, Arnold Bax ou Lennox Berkeley !

La fraîcheur presque naïve des lieder choisis s’accorde bien à la clarté du timbre de Rupert Charlesworth et à son émission souvent allégée, même si un peu plus de rondeur serait parfois appréciable pour colorer entièrement l’intériorité d’un tel répertoire. La poésie française révèle un travail soigné de la diction, un rien désuète parfois (notamment dans les voyelles nasales), et un art de la ligne rêveuse et aristocratique. La partie anglaise, de par son idiome et son esprit plus sombre et tourmenté (on n’en finirait pas de départager le génie de Auden de celui de Britten dans Night covers up the rigid land, vertigineux de simplicité inquiétante dans le mot comme dans la note…), épanouit soudain le ténor dans un lyrisme plus souple et plus charnel. Malgré un aigu qui perd le moelleux du médium au profit d’une nasalité excessive et en dépit de graves sollicités dans leurs retranchements, on est de bout en bout frappé par l’infinie musicalité de Charlesworth, dont nuances et intentions portent avec intelligence toute la part impalpable des poésies successives auxquelles il s’attache – avec, en outre, une interprétation à l’expressivité très justement dosée.

L’osmose avec la pianiste Edwige Herchenroder est évidente, plaisir de l’œil autant que de l’oreille : le récital est bien cet art miraculeux où l’on sait respirer ensemble sans même devoir le vérifier, où piano et voix se partagent la chorégraphie sonore d’un chant continu comme un fil arachnéen. L’étagement subtil des nuances, les degrés de pédales créant une ligne claire à peine ombrée d’un halo astucieusement malléable, la grâce à varier les accompagnements dans les lieder strophiques, le passage d’aigus de cristal (The Cornet at Yell’ham de Gerald Finzi) au symphonisme noir de Britten : ce piano est d’une poésie éloquente, celle-là même qui sait faire résonner la musique après le dernier son et le dernier souffle.

Chantal Cazaux

Ying Fang / soprano (Chine) sera Bellezza dans la reprise d’Il Trionfo del Tempo e del Disinganno (mise en scène de K. Warlokowski) à l’opéra de Lille (Janvier 17)  et au Théâtre de Caen (février 17)

Léa Desandre / mezzo-soprano (France-Italie) sera Flerida dans la nouvelle production d’Erismena  (mise en scène Jean Bellorini) au Festival d’Aix-en-Provence 2017

Guillaume Andrieux / baryton (France) sera le Dancaïre dans la nouvelle production de Carmen au Festival d’Aix-en-Provence 2017 (mise en scène de D. Tcherniakov) 

Evan Hughes / baryton-basse (Etats-Unis) sera présent dans la nouvelle production du Rake’s Progress au Festival d’Aix-en-Provence 2017 (mise en scène Simon Mc Burney)

Florian Caroubi / piano (France) sera présent dans le nouveau spectacle Au plus fort de l’orage (mise en scène de Matthieu Cruciani) dans le cadre d’Aix-en-Juin 2017

Le Quatuor Arod (France) sera en concert à Aix-en-Provence dans le cadre d’Aix-en-juin le 22 juin 2017 à l’Hôtel Maynier d'Oppède

 




Edwige Herchenroder et Rupert Charlesworth lors de l'enregistrement de leur disque Nocturnes. D.R.


Paiement sécurisé



L'Avant-Scène Opéra

15, rue Tiquetonne
B.P. 6244
75062 Paris
Cedex 02


Tél : 01 42 33 51 51
(+33) 1 42 33 51 51
Fax : 01 42 33 80 91
(+33) 1 42 33 80 91


VOS COMMANDES

 

Les commandes passées avant 12 heures sont expédiées le jour même. Livraison en 2-3 jours en France metropolitaine

 

Vente sur place :

15 rue Tiquetonne 75002 Paris

9h-13h - 14h-18h

vendredi 9h-12h



SPECIAL ETUDIANTS

 

25 % de réduction accordée aux étudiants: merci de s'enregistrer sur le site et de nous adresser la copie de votre carte d'étudiant par mail à contact@asopera.fr pour obtenir un code promo personnel.



NOUS LIRE EN PDF

Vous pouvez lire notre revue, et l'imprimer, grâce aux fichiers PDF (et ePub pour certains titres)  téléchargeables après payement. La qualité d'affichage (haute ou moyenne) de ces fichiers est indiquée et varie selon la date d'édition de la revue. Ils sont destinés à un usage personnel, privé et gratuit.