Français  Anglais
Facebook

Recherche rapide par titre ou compositeur

Critiques cd-dvd et livres

RODELINDA

Haendel

 

Sonia Ganassi (Rodelinda), Franco Fagioli (Bertarido), Paolo Fanale (Grimoaldo), Marina de Liso (Eduige), Antonio Giovannini (Unulfo), Gezim Myshketa (Garibaldo), Orchestra internazionale d'Italia, dir. Diego Fasolis (live, Martina Franca 2010).

CD Dynamic 7724/1-2. Notice en anglais et italien. Distr. Outhere.

 

On n'aura jamais trop de versions de Rodelinda (1725), le plus beau ou, du moins, le plus équilibré des opéras de Haendel - et qui peu à peu, depuis sa résurrection à Göttingen en 1920, a conquis les scènes internationales (mais pas encore celle de l'Opéra de Paris). En dépit de cette reconnaissance, l'œuvre reste assez mal servie au disque : les trois intégrales « baroqueuses » (Schneider, DHM, 1991 ; Kraemer, Virgin, 1998 ; Curtis, DG, 2008) apparaissent besogneuses, les divers témoignages Bonynge/Sutherland, exotiques, et la belle lecture de Priestman (Westminster, 1964, avec Stich-Randall, Forrester et Young !) n'a pas été rééditée. C'est pourquoi l'on était disposé à faire le meilleur accueil à cette captation sur le vif d'une production du Festival de Martina Franca de 2010. D'autant que c'est l'électrisant Diego Fasolis qui dirige, à sa façon incisive mais aussi un peu distante. Il est vrai qu'il est assez mal servi par un orchestre moderne et anonyme, dans une partition où compte le moindre détail d'orchestration. L'édition élaborée pour ce spectacle ne sacrifie pas trop de musique (quelques da capo et récits, et la sicilienne du rôle-titre), tout en laissant perplexe : pourquoi avoir taillé dans les deux accompagnatos de Bertarido et cependant rétabli l'un après l'autre ses deux airs de bravoure alternatifs ? C'est que Fagioli était, et reste, l'argument commercial de la production - fiévreux, frémissant, techniquement spectaculaire, en dépit de quelques trilles et vocalises martelés et d'une partie trop grave pour lui. En revanche, quelle drôle d'idée d'avoir confié Rodelinda à une mezzo-soprano précocement usée par d'écrasants rôles rossiniens ! Quand elle ne transpose pas (comme dans son premier air), Ganassi, qui court après son timbre et son souffle, fait peine à entendre. Le ténor Fanale affronte crânement la tessiture grave de Grimoaldo mais se contente de trompeter son rôle (une nuance, une couleur), tandis que la basse Myshketa ne se montre guère scrupuleuse avec la mesure. Nettement plus probants s'avèrent le contre-ténor Antonio Giovannini et, surtout, la mezzo Marina de Liso (dont le second air a été déplacé). Une version très disparate, donc, dont on espère qu'elle ne dispensera pas Fasolis (ou l'un de ses collègues) de nous offrir, enfin, une Rodelinda "de référence"...

Olivier Rouvière

Retour liste cd-dvd-livres


Paiement sécurisé



L'Avant-Scène Opéra

15, rue Tiquetonne
B.P. 6244
75062 Paris
Cedex 02


Tél : 01 42 33 51 51
(+33) 1 42 33 51 51
Fax : 01 42 33 80 91
(+33) 1 42 33 80 91


VOS COMMANDES

 

Les commandes passées avant 12 heures sont expédiées le jour même. Livraison en 2-3 jours en France metropolitaine

 

Vente sur place :

15 rue Tiquetonne 75002 Paris

9h-13h - 14h-18h

vendredi 9h-12h



SPECIAL ETUDIANTS

 

25 % de réduction accordée aux étudiants: merci de s'enregistrer sur le site et de nous adresser la copie de votre carte d'étudiant par mail à contact@asopera.fr pour obtenir un code promo personnel.



NOUS LIRE EN PDF

Vous pouvez lire notre revue, et l'imprimer, grâce aux fichiers PDF (et ePub pour certains titres)  téléchargeables après payement. La qualité d'affichage (haute ou moyenne) de ces fichiers est indiquée et varie selon la date d'édition de la revue. Ils sont destinés à un usage personnel, privé et gratuit.