Français  Anglais
Facebook

Recherche rapide par titre ou compositeur

Critiques cd-dvd et livres

LES BAYADÈRES Révérence

Catel

Chantal Santon (Laméa), Philippe Do (Démaly), André Heyboer (Olkar), Mathias Vidal (Rustan), Katie Velletaz (Ixora), Jennifer Borghi (Divané), Mélodie Ruvio (Dévéda), Frédéric Caton (le Brame Hydérame), Solamente Naturali, Chœurs Svetoslav Obretenov, Musica Florea, dir. Didier Talpain (Sofia, 2012).

CD Ediciones Singulares / Palazzetto Bru Zane ES1016. Distr. Outhere.

 

L'histoire est souvent ironique. En paraissant Salle Montansier le 15 décembre 1807, La Vestale faisait sensation : la critique, dès la première, tressait des lauriers à Spontini comme elle en tressait à Cherubini depuis sa Médée de 1797, Falcon et Nourrit y enflammeraient, la centième passée, un public fidèle. La cause était entendue : la Tragédie Lyrique - désignation accolée par Spontini à sa Vestale - après Gluck était réformée par les Italiens de Paris.

Et Catel ? Pris dans les querelles qui mettaient au ban des théâtres tous les membres du Conservatoire, sa somptueuse Sémiramis (1802) tomba victime de la cabale. Un récent enregistrement a permis d'en apprécier et l'orchestre subtil et l'art très fin d'une déclamation dramatique qui rendait justice au français - regardé d'assez loin par les Italiens. L'échec défit Catel qui s'éloigna de l'Opéra pour tenter sa chance à l'Opéra-Comique, mais son art naturellement noble n'y usa que d'artifices. Il lui fallait un livret et plus encore un librettiste. Cette fois, le destin fit bien les choses qui désigna le livret qu'Etienne de Jouy avait déduit de Voltaire - un travail encore plus séduisant que celui entrepris pour La Vestale. Tous les composants du grand opéra héroïque y paraissent, enflammant Catel et lui inspirant une musique ardente - tout le rôle de Laméa est marqué du sceau d'une audace extrême dont Caroline Branchu, si louée par Berlioz, s'empara avec l'éloquence qu'on imagine. Mais en dehors du ton de tragédie imposé par un sujet historique, d'une écriture à grands effets pour le chœur, de ballets intégrés à l'action, d'un orchestre à l'effectif imposant déjà versé dans le romantisme et plein d'alliages surprenants, l'œuvre inaugure ce goût pour l'Inde qui marquera tant l'opéra français, de ces Bayadères à Lakmé en passant par Les Pêcheurs de perles. A l'aube du grand opéra romantique, Catel ouvre une voie nouvelle, encore liée à la déclamation gluckiste et pourtant départie d'elle par des subtilités d'écriture, un style aventureux, une invention jamais ostentatoire. Il faut dresser l'oreille car derrière l'habillage somptueux un vrai théâtre des sentiments est à l'œuvre.

Il fallait oser revisiter les parties périlleuses de Laméa et de Démaly. Chantal Santon est, dans la première, une révélation : chant altier, mots mordants, il ne lui manque qu'un éventail de couleurs plus marqué ; Philippe Do, dans le second, confirme que la grande déclamation lyrique est son affaire autant que l'élan réclamé par Catel qui ne lui ménage pas les aigus à la volée. André Heyboer rugit son Olkar, Mathias Vidal raffine son Rustan, Didier Talpain entraîne sa troupe bulgare avec éclat mais sans lourdeur. Le Palazzetto Bru Zane a une fois de plus fait de l'édition phonographique un art, décidément Catel est bien vengé. Les mêmes risqueront-ils son Wallace ?

Jean-Charles Hoffelé

Retour liste cd-dvd-livres


Paiement sécurisé



L'Avant-Scène Opéra

15, rue Tiquetonne
B.P. 6244
75062 Paris
Cedex 02


Tél : 01 42 33 51 51
(+33) 1 42 33 51 51
Fax : 01 42 33 80 91
(+33) 1 42 33 80 91


VOS COMMANDES

 
 
Les commandes passées avant
midi sont expédiées le jour même. Livraison en 2-3 jours en France metropolitaine.

 

Vente sur place :

15 rue Tiquetonne 75002 Paris

9h-13h - 14h-18h vendredi 9h-12h



SPECIAL ETUDIANTS

 

25 % de réduction accordée aux étudiants: merci de s'enregistrer sur le site et de nous adresser la copie de votre carte d'étudiant par mail à contact@asopera.fr pour obtenir un code promo personnel.



NOUS LIRE EN PDF

Vous pouvez lire notre revue, et l'imprimer, grâce aux fichiers PDF (et ePub pour certains titres)  téléchargeables après payement. La qualité d'affichage (haute ou moyenne) de ces fichiers est indiquée et varie selon la date d'édition de la revue. Ils sont destinés à un usage personnel, privé et gratuit.