Français  Anglais
Facebook

Recherche rapide par titre ou compositeur

Critiques cd-dvd et livres

LA TRAVIATA

Verdi

Olga Peretyatko (Violetta), Atalla Ayan (Alfredo), Simone Piazzola (Germont), Emiliano Gonzalez Toro (Gastone), Tom Fox (Douphol), Christina Daletska (Flora), Konstantin Wolff (D'Obigny), Walter Fink (Grenvil), Deniz Uzun (Annina), Balthasar-Neumann-Chor et -Ensemble, dir. Pablo Heras-Casado, mise en scène : Rolando Villazón (Baden-Baden, mai 2015).

DVD Cmajor/Unitel 733708. Synopsis et notice trilingues dont français. Distr. Harmonia Mundi.

 

Une Traviata de plus dans la vidéographie ? Oui et non. Certes, la mise en scène de Villazón - qui, comme à son habitude, offre une proposition singulière, développée avec cohérence - ne convainc pas pleinement : l'univers du cirque n'est pas neuf, ni la grande horloge au sol (écho de la production de Salzbourg qui vit le triomphe du duo Netrebko-Villazón), ni le flash-back initial (d'ailleurs dicté par la musique). On sent une volonté de poésie : le tintement triste et solitaire d'une boîte à musique prélude aux premières notes de Verdi, et Violetta est cantonnée dans son souvenir, spectatrice de sa vie qui défile sous ses yeux - mais l'usage fréquent de la trapéziste jouant son double lasse et casse parfois l'émotion des échanges. Surtout, la scénographie (décors de Johannes Leiacker, costumes de Thibault Vancraenenbroeck) agresse - volontairement - l'œil : couleurs criardes et grouillantes, motifs hétéroclites et chargés, tout confine à la laideur, reflet d'un monde d'où seuls se détachent Violetta - tutu immaculé - et Rodolfo - classique redingote noire. Signifiant, mais si peu agréable à l'œil pendant deux heures de visionnage...

 

La captation vaut donc surtout pour le trio de protagonistes, à commencer par la Violetta d'Olga Peretyatko qui relève haut la main le défi de l'évolution vocale de son personnage. Brillance de la colorature, générosité des élans plus dramatiques, éther des confessions pudiques : les couleurs, les dynamiques, les émotions s'enchaînent et se complètent au sein d'un timbre rond et fruité, de bout en bout aisé, et d'un jeu bien senti, sans froideur ni excès. La belle surprise vient d'un Alfredo qui lui est agréablement apparié : le Brésilien Atalla Ayan allie lyrisme et engagement et délivre un chant idiomatique. Quant au Germont de Simone Piazzola, son air lui vaut un triomphe mérité : ligne, style, élégance du timbre, et cabalette bien négociée ne sont pas si fréquents. Parallèlement à ce trio de qualité, la direction de Pablo Heras-Casado joue l'intelligence des tempi, la vie des enchaînements, la netteté du trait : une très belle leçon pour une Traviata qu'on aura plaisir à réécouter... plus qu'à revoir.

Chantal Cazaux

Retour liste cd-dvd-livres


Paiement sécurisé



L'Avant-Scène Opéra

15, rue Tiquetonne
B.P. 6244
75062 Paris
Cedex 02


Tél : 01 42 33 51 51
(+33) 1 42 33 51 51
Fax : 01 42 33 80 91
(+33) 1 42 33 80 91


VOS COMMANDES

 

Les commandes passées avant 12 heures sont expédiées le jour même. Livraison en 2-3 jours en France metropolitaine

 

Vente sur place :

15 rue Tiquetonne 75002 Paris

9h-13h - 14h-18h

vendredi 9h-12h



SPECIAL ETUDIANTS

 

25 % de réduction accordée aux étudiants: merci de s'enregistrer sur le site et de nous adresser la copie de votre carte d'étudiant par mail à contact@asopera.fr pour obtenir un code promo personnel.



NOUS LIRE EN PDF

Vous pouvez lire notre revue, et l'imprimer, grâce aux fichiers PDF (et ePub pour certains titres)  téléchargeables après payement. La qualité d'affichage (haute ou moyenne) de ces fichiers est indiquée et varie selon la date d'édition de la revue. Ils sont destinés à un usage personnel, privé et gratuit.